Les Réfugiés Poétiques slament dans les nouvelles voies du Jazz A Vaulx

Publié le

Les Réfugiés Poétiques slament dans les nouvelles voies du Jazz A Vaulx

Extrait de Lyon-capitale : "À l’aube de la trentaine, À Vaulx Jazz semble avoir acté pour de bon une réalité à laquelle ce festival défricheur nous prépare doucement depuis quelques années. Une portée tout entière de jeunes jazzmen aux idées novatrices a pris les rênes, pour faire entrer le jazz dans l’ère post-jazz.

Les totems finissant par disparaître les uns après les autres, et pas que dans le monde du jazz, il faut bien à un moment que le renouvellement des générations se fasse, cette discipline s’étant toujours accrochée vaille que vaille à ses fondamentaux et à ses prophètes. Or on note depuis quelques années déjà qu’une génération montante prend de plus en plus de place. Et, faisant cela, crée des déviations, des bifurcations, ouvre des voies.

Cette génération-là, enfant des baby-boomers, n’a pas été élevée qu’au jazz. Elle a été élevée à tout : au hip-hop (certes petit-fils du jazz, qui verra d’ailleurs à Vaulx deux immenses représentants contestataires et enflammés en les personnes de Baloji et de Saul “Martyr Loser King” Williams, le 16 mars), au rock, au punk, aux musiques savantes..." mais aussi au SLAM !

Baloji

Baloji

Saul Willliams

Saul Willliams

Le mercredi 16 mars, Myriam et Corneil partagent la soirée avec ces deux grands artistes, Bajoli et Saul William : apéro concert en ouverture de la soirée Vibrations à partir de 19h30.

En savoir plus sur le site du festival A Vaulx Jazz

Les Réfugiés Poétiques slament dans les nouvelles voies du Jazz A Vaulx

Publié dans Spectacles

Commenter cet article